100 % GPS, 100 % Gratuit
Accueil.Test Tomtom.Test Accessoires.Zones de Danger.Trucs & Astuces.Dépannage.Forum.Contact.
Donation Paypal
Accueil
Identification d’un radar
Les radars fixes sont par définition non mobiles !
Ils sont scellés dans le sol via un bloc de ciment !
Leur position GPS est donc strictement la même tout au long de l’année.

Par automatique, nous entendons que ce type de radar est autonome;
En effet, ils sont capable de contrôler les véhicules automobiles / motards / poids lourds... sans intervention humaine.
Les clichés sont automatiquement envoyés en temps réel, par fibres-optiques, aux centres de traitement.

Un radar fixe automatique est capable de contrôler plusieurs centaines de milliers de véhicules en 1 seule journée.

La précision de ces radars est de 3 km/h à 100 km/h et de 3 % aux vitesses supérieures.
La vitesse de contrôle va de 25 à 300 km/h !
La portée de ces radars est de 50 mètres.

Suivant leur date de fabrication, les radars fixes embarquent un radar Doppler Sagem Mesta 210, et plus récemment le Mesta 2000 (dont la précision est redoutable: +/- 1 km/h jusqu’à 100 km/h et 1 % au delà !).; De nouveaux fabricants font leur apparition depuis 2009, dans le cadre de l’ouverture à la concurrence, et l’on peut citer: PARIFEX modèle LYNX ; D’autres fabricants sont à venir prochainement.

A ce jour, Il existe 4 générations de cabines de radars fixes, non incluse la version radar dite « ancienne génération ».
Les différents type de radars
Mis à jour le 10 Mai 2010
Cet rubrique a pour but de vous aider à reconnaître le type de radar (fixe / mobile / feu rouge / tronçons / passage à niveau ...) pour nous faire un signalement précis en vue de compléter la base de données radars 100 % gratuite Tomtomax.
Les radars fixes automatiques
• Cabine radar de 2 ème génération:
Ces cabines ont été installées entre décembre 2004 et octobre 2006;
Elles ne comportent qu’une seule face avec 3 fenêtres. Elles sont plus compactes que les cabines de 1 ère génération.
La fenêtre en haut à gauche contient le flash; celui-ci se déclenche 2 fois pour faire 2 clichés; Le premier se concentre sur la plaque d’immatriculation, et le second sur le conducteur.
La caméra est numérique et le traitement est informatisé.
• Cabine radar de 3 ème génération:
Ces cabines ont été installées à partir d’octobre 2006;
Elles ne comportent qu’une seule face avec 3 fenêtres. Elles sont encore plus compactes que les cabines de 2 ème  génération.
La caméra est numérique et le traitement est informatisé.
Il existe 2 types de radars automatiques de 3 ème génération.
• Cabine radar d’ancienne génération:
Ces cabines d’anciennes générations ont été installées avant 2003 dans le Var sur l’autoroute A8. Elles enregistrent les excès de vitesse sur des pellicules argentiques.
• Cabine radar de 1 ère génération:
Ces cabines ont été installées entre octobre 2003 et décembre 2004;
Elles comportent 2 faces (recto / verso) identiques mais ne contrôlent que dans un sens de circulation.
La fenêtre en haut à droite contient le flash; celui-ci se déclenche 2 fois pour faire 2 clichés; Le premier se concentre sur la plaque d’immatriculation, et le second sur le conducteur.
La caméra est numérique et le traitement est informatisé.

• Cabine radar de 4 ème génération: PARIFEX LYNX RDR-01FG / PFX01-CA1

Le PARIFEX LYNX RDR-01 mesure les vitesses entre 40 et 250 km/h avec un échelon de vitesse de 1 km/h. Il est équipé d’un dispositif sélecteur de seuil de vitesse permettant de faire la distinction entre les poids-lourds et les véhicules légers, mais cette fonctionnalité n’est pas homologuée. Le radar peut prendre des mesures jusqu’à environ 50 mètres, avec une portée réglable de 1 à 4 voies.

La cabine du PARIFEX LYNX RDR-01 couplé au dispositif de prise de vues PARIFEX PFX01-CA1 est assez similaire à la cabine des actuels MESTA 210C que ce soit en hauteur ou en largeur, la grande différence, hormis sa couleur qui peut être changée, est sa forme arrondie.

Les étranges cabines grise qui sont apparues récemment un peu partout en France par exemple sur l'A7, l'A9, l'A20 ou l'A63, ....., ne sont effectivement pas une nouvelle génération de radar....

Il s'agit d'un système de pesage dynamique pour la détection des poids-lourd en surcharge. Ce système dénommé SWIMG est commercialisé par la société Stéréla.

SWIMG utilise 2 capteurs piezo-électriques et 1 boucle électromagnétique par voie de circulation. Une caméra vidéo enregistre le véhicule en infraction avec capture de sa plaque minéralogique. Le système transmet cette image, ainsi que toutes les données relatives au véhicule vers un PC situé sur un site permettant un pesage précis des camions pré-sélectionnés par une bascule homologuée.
Ce sont les radars embarqués dans les voitures.
Qu’ils soient à l’arrêt ou en mouvement, leur position GPS est mouvante: en effet, les forces de l’ordre peuvent contrôler les véhicules de façon aléatoire dans une multitude d’emplacements.
Ce type de radar est capable d’enregistrer jusqu’à 1200 clichés ! Ils sont compressés et cryptés sur une cassette de type Zip (protégée et non modifiable).
Les radars embarqués ne font plus fonctionner le flash durant la journée. Leur hayon n’est plus équipé d’une fenêtre pour le flash ce qui rend ce genre de véhicule pratiquement indécelable. Le flash (amovible) est utilisé lorsque la luminosité est insuffisante.

Un radar embarqué dans une automobile (même à l’arrêt) est classé comme un radar mobile.

• Les radars mobiles:
Il en existe de plusieurs types; en voici quelques-un :
a) Les radars Doppler sont les plus anciens;
L’un d’entre eux est appelé familièrement le « barbecue » (Mesta 206).
Leur périmètre de contrôle n’excède pas 50 mètres. Ils sont assez contraignants à mettre en place, et les forces de l’ordre sont obligées de les caler parfaitement par rapport à la route (tolérance de l’ordre d’un degré).
Ce type de radar peut-être associé à un appareil photo numérique ou argentique. C’est le cas notamment pour les Mesta 208 et 210.


b) Les radars laser sont de plus en plus répandus en France. Ils remplacent progressivement les radars Doppler trop contraignants. Ils sont faciles à mettre en œuvre et de petites dimensions; en effet, un motard peut le mettre dans le top-case de sa moto.
L'installation est très rapide et leur portée peut atteindre 1000 mètres avec trépied , et 600 m environ sans trépied.
La vitesse de contrôle va de 25 à 250 km/h.
Par contre, ce type de matériel n’est généralement pas équipé d’appareil photo; l'interception du véhicule est donc obligatoire.
Les radars laser ne peuvent pas effectuer de contrôle en mouvement.
Système de peser dynamique des poids lourd : Attention ! « ce n’est pas un radar fixe !!! »
Système de détection des Poids Lourd en Surcharge
Attention, ce n’est pas un radars fixe !
Ils peuvent êtres de 2 catégories:

• Les radars mobiles automatiques:
Les radars mobiles
Ces radars équipent généralement les carrefours très accidentogènes.
L'équipement se décompose en deux parties : un appareil capable de donner la position d'un véhicule par rapport à la ligne de franchissement du feu rouge et un appareil de prise de vue.
Ces radars équipent généralement les carrefours très accidentogènes.
L'équipement se décompose en deux parties : un appareil capable de donner la position d'un véhicule par rapport à la ligne de franchissement du feu rouge et un appareil de prise de vue.
Les radars de franchissement de feux rouges
Copyright © 2007-2012, Tomtomax. Tous droits réservés.
Tomtomax est une association de loi 1901 déclarée en Préfecture
Les radars de franchissement de passage à niveau (voies ferrées)

Un système est expérimenté depuis février 2005, en concertation avec RFF et la SNCF, à Lhommaizé près de Poitiers sur la RN 147. Il a pour objet de tester l’efficacité d’un système de contrôle automatique sur la réduction des infractions aux passages à niveaux .

Dans l’Oise (60), au niveau du passage à niveau de Lagny-le-Sec, sur la N 330, est installé un autre système est en phase expérimentale .

 

Des dispositifs similaires devraient être installés sur bon nombres de passages à niveaux dans les prochains mois 2010, mais ceux ci seront de type répressif.

.

Les radars de contrôle de distance de sécurité entre véhicules

On a peu d’informations sur ces radars en phase d’expérimentation et utilisés actuellement à titre préventif (informatif sous forme de panneaux lumineux).

De tels systèmes sont installés sous le tunnel du Mont Blanc, et sur certains secteurs d’autoroutes comme sur la A10 au Nord D’Orléans.....

On ne sait pas quant ces radars deviendront de type répressif.

Le premier radar de contrôle de distance vient d'être homologué par le CSA (contrôle sanction automatisé) et le laboratoire national (LNE) de métrologie et d'essais.

Il s'agit du radar IVIGILE-SAMI mis au point par la société Netceler. Ce radar permet de mesurer la distance entre des véhicules ou groupes de véhicule.

Ce radar de contrôle de distance fonctionne uniquement sur une chaussée mono-voie, sur laquelle le dépassement n'est pas autorisé, en condition de temps sec et à des vitesses comprises entre 20 et 120 km/h.

Les radars de tronçons (contrôle de vitesse moyenne)

Cet appareil mesure la vitesse moyenne d'un véhicule sur un trajet de plusieurs kilomètres.

Plusieurs caméras équipés de capteurs, installées de préférence en hauteur et à deux endroits distincts, enregistrent les plaques d'immatriculation des véhicules et l'heure exacte de leur passage.

 

«Le prototype consiste en 2 lecteurs de plaques déplaçables, autonomes pendant quelques heures et en lien GPRS avec un ordinateur superviseur chargé de produire des constats de vitesse moyenne pratiquée».

2 dispositifs sont en phase d’expérimentation sur la A10 au nord d'Orléans, et sur l'A7 au sud de Montélimar.

 

Des dispositifs similaires devraient être installés dans les prochains mois 2010, mais ils seront de type répressif.

intro-radars
type-radars-fixes
type-radars-peser-dynamique
radars-mobiles
type-radars-franchissement-feu-rouge
type-radars-franchissement-passage-a-niveau
type-radars-mesure-de-distance-de-securite
type-radars-troncons