Accueil.Test Tomtom.Test Accessoires.Zones de Danger.Trucs & Astuces.Dépannage.Forum.Contact.
Donation Paypal
Accueil
A ce jour, ni MediaMobile, ni ViaMichelin ne communiquent quelles sont les agglomérations couvertes par leurs services (hormis Paris).
Ces informations étant communes, les fournisseurs d’info-trafic ont cherché à se démarquer en ajoutant de la valeur ajoutée à leur offre  Premium: MediaMobile a par exemple passé un contrat avec la société de taxi G7 qui circule en région parisienne. Les véhicules sont « tracés » et transmettent les informations de fluidité de circulation. ViaMichelin a l’exclusivité des cols de montagnes (très utile car un col fermé oblige à faire un détour de plusieurs dizaines de kilomètres !).
Une fois l’information traitée, elle est diffusée;
• Le RDS/TMC: ViaMichelin utilise les émetteurs FM du groupe TowerCast (NRJ, Latina, RTL, Nostalgie...) ce qui représente 85 % de la population au dire du fournisseur d’info-trafic.
La bande passante (volume de données capable d’être transmise) est très faible: 700 bits par seconde. Pour comparaison, c’est 2 fois moins rapide qu’un préhistorique Minitel !
Pour éviter de saturer la bande passante, ViaMichelin a décidé de découper la France en 7 zones et ne fournit les informations que pour la zone dans laquelle vous êtes.
Points forts: aucun surcoût après l’achat du récepteur RDS/TMC; la facilité d’installation (on branche: c’est opérationnel)
Points négatifs: de plus, pour s’assurer d’une bonne réception de l’information, il faut être dans l’environnement proche de l’émetteur radio. La faible sensibilité de la 1ére génération du récepteur RDS/TMC Tomtom n’a pas donné satisfaction car la réception des informations était trop tardive.
• Tomtom s’apprête à compléter cette offre par un procédé innovant, il s’agira d’une nouvelle génération d'information trafic qui couvrira l’ensemble du réseau routier; Cette technologie s’appellera le HD Trafic => visionnez la vidéo du Directeur de Tomtom.
Le principe est simple: utiliser les téléphones portables des clients d’un opérateur téléphonique pour vous localiser et ainsi connaître précisément et en temps réels les embouteillages. En effet, chaque client est localisé en temps réel: sa vitesse de déplacement est notée d’un relais-émetteur à une autre. Il est ainsi possible d’avoir une cartographie précise de la fluidité du trafic.
Les informations recueillies seront transmises à Tomtom qui les intégrera dans son offre info-trafic via un téléphone GSMR.
Le gros point fort de ce système est que ce sont tous les utilisateurs de l’opérateur téléphonique partenaire qui créent l'information trafic, anonymement bien sûr.
Le point faible: Obligation d’avoir un téléphone mobile GSMR.

A ce jour, Tomtom vient d’annoncer un partenariat avec l’opérateur anglais Vodafone; Ce nouveau service devrait-être opérationnel en février 2008 en Angleterre et aux Pays Bas dans un premier temps et s’étendre au reste de l’Europe au fur et à mesure des nouveaux partenariats.
Pour la France, TomTom tente également de nouer des partenariats avec des opérateurs français mais la situation semble plus difficile. Espérons que la situation se débloquera rapidement !
Quel avenir pour le RDS/TMC ?
Bien que ce soit la méthode la plus simple à installer, c’est aussi la plus limitée
La radio numérique terrestre ou pourquoi pas la TV numérique DVB-H sera peut-être la solution. La bande passante et la portée du signal sont nettement supérieures.
Hélas, les deux sociétés estiment qu’il faudra au mieux 5 années pour mettre en place un tel réseau !
Copyright © 2007-2012, Tomtomax. Tous droits réservés.
Tomtomax est une association de loi 1901 déclarée en Préfecture
Tomtom réinvente l’info-trafic: Principe de fonctionnement &  nouveautés attendues       
Depuis quelques années, Tomtom cherche à améliorer son système d’info-trafic.
Aujourd’hui, l’info-trafic est diffusée vers les GPS Tomtom de deux manières:
• soit via un téléphone portable communiquant Bluetooth (technologie GPRS), cette méthode est compatible avec l’ensemble de la gamme Tomtom;
• soit via les ondes FM sur le canal RDS; dans ce cas, on parle de RDS/TMC; elle nécessite l’acquisition d’un  récepteur optionnel (disponible uniquement sur quelques produits: One XL, GO 510/710/910 et bientôt GO 520/720).
Ces deux options nécessitent des partenariats avec des sociétés spécialisées dans l’info-trafic; En France, il en existe 2: MediaMobile (Offre GPRS) et ViaMichelin (Offre RDS/TMC).
Ces sociétés ont pour mission de répertorier les événements et incidents que sont les bouchons et ralentissements, les accidents, les fermetures de routes, les événements météorologiques.
L’ensemble de ces informations concerne 13200 tronçons de routes appelés « points TMC » et répertoriés dans une base de données codifiée par l’organisme d’état SETRA.
Ces informations sont recueillies par divers moyens: capteurs incrustés dans la chaussée, caméra de surveillance dont les images sont analysées automatiquement, moyens humains (sociétés d’autoroutes, DDE, Police, Gendarmerie, Bison Futé ...).
 
Le B-A-BA du Tomtom
• Le GSMR nécessite un téléphone portable communiquant Bluetooth (GPRS, 3G ...), mais aussi l’abonnement data (accès internet) qui va avec !
Le GPRS n’est pas limité par sa bande passante (débit minimum de 40 kbps) ce qui est 60 fois mieux que le RDS.
Tomtom a choisi MediaMobile pour son offre info-trafic GPRS.
Point fort: Beaucoup plus d’informations recueillies en une seule connexion; Pas de trou de réception
Point faible: Nécessite un téléphone portable sophistiqué et désigné dans la liste Tomtom; Nécessite un abonnement data; paramétrage du téléphone et du Tomtom si complications.