Accueil.Test Tomtom.Test Accessoires.Zones de Danger.Trucs & Astuces.Dépannage.Forum.Contact.
Donation Paypal
Accueil
Testé par Tomtomax le 26/04/2013
Test du Tomtom Rider v4 (4.3 pouces)
expérience du monde de la navigation moto, et aussi avec  des pilotes complètement novices.
Nous leur avons mis à disposition ce Tomtom Rider v4 (4.3 pouces) afin qu’ils puissent se faire un avis quand à l’utilité du système, et à sa simplicité d’utilisation.

Mais avant d’aller plus loin, voici une vidéo de 18 min qui vous présentera le produit, et qui vous montrera son fonctionnement.
Dans la suite de ce test, nous détaillerons toutes les fonctionnalités de ce Rider v4 (4.3 pouces).
Presque 3 ans après la sortie du Urban Rider, Tomtom fait enfin évoluer son GPS moto !

Afin de bien le différencier des autres Tomtom Rider d'ancienne génération (Rider 1, Rider 2nd Édition et Urban Rider), nous l’appellerons Rider v4 (4.3 pouces), et ce même si le vrai nom commercial de ce GPS est tout simplement Tomtom Rider.

Ce nouveau GPS est ni plus ni moins que l’évolution de la précédente génération nommée Urban Rider sortie mi-2010.

Au chapitre des nouveautés:
• Écran plus grand
• Logiciel affiné pour répondre encore mieux aux exigences spécifiques des motards.
• Support légèrement revu

Notre test s’est déroulé sur plusieurs semaines avec différents pilotes ayant une solide
Test GPS Tomtom
Le conditionnement contient:
• un GPS Tomtom Rider v4 (4.3 pouces),
• un chargeur secteur (avec prise Europe / USA / Angleterre),
• un câble USB pour la synchronisation (connexion) à l’ordinateur,
• un support de GPS actif,
• un câble d’alimentation à brancher sur la batterie de la moto,
• un kit moto Ram Mount avec différentes fixations pour guidon et cocotte (poignée) de frein,
• une documentation très succincte de démarrage rapide
Conditionnement
conditionnement
Physiquement, il n’y a aucune différence avec le Tomtom Urban Rider qui lui même était le frère jumeau du Rider 2ème Édition !
On retrouve la même forme massive, ce qui est l’inverse des GPS modernes compacts et ultra-fins.

La façade avant dispose d’une déco striée qui cercle l’écran tactile. Ce revêtement plastique est moins valorisant que l’ancien Tomtom Urban Rider.
Sur le dessus se trouve une petite casquette qui protège du ruissellement en cas de pluie, et (un tout petit peu) du soleil.
La coque arrière est en plastique noir robuste.

La finition est excellente, et ne souffre d’aucun défaut.
Design et finition
design-finition
• Ce GPS dispose d’un écran tactile WQVGA de 4.3 pouces (10.9 cm) d’une résolution de 480 x 272 pixels au format 16/9 ème, et traité anti-reflet.
La luminosité de l’écran est très bonne, et permet de voir le contenu d’affichage même par grand soleil (sauf si celui ci se projette directement dessus).
Via une fonction du menu, il est possible d’augmenter ou réduire la luminosité.
Ce GPS ne dispose pas d’un capteur de lumière pour réguler de façon automatique la luminosité. Par contre, on peut basculer automatiquement du mode jour vers le mode nuit en fonction des horaires de coucher du soleil.

Pour info, la luminosité est équivalente au Tomtom Urban Rider, et bien supérieure aux Rider 1 et Rider 2ème Edition.

• Le processeur qui équipe le Tomtom Rider v 4 (4.3 pouces) est cadencé à 380 MHz et dispose de 64 MB de mémoire RAM (mémoire de calcul). C’est la même configuration que le Urban Rider.
C’est une petite déception ! Nous aurions aimé une configuration plus musclée pour offrir plus de rapidité lors des calculs d’itinéraire.
A noter que celle-ci est correcte, sans plus. Elle dépend des paramétrages de cartographie que l’on applique !
En effet, les données IQ Routes et Map Share alourdissent la cartographie, et par voie de conséquence le temps de calcul d’itinéraire.
Notre itinéraire test (Centre ville de Paris vers centre ville de Lyon sans péage d’autoroute) s’est fait en 38 secondes IQ Routes désactivé, et 1 min 12 secondes si celui-ci est activé !

Plus important, le recalcul d’itinéraire en cas d’erreur de direction est moyennement rapide.
Lorsque l’on se trompe de route, il est primordial que le GPS soit en mesure de nous proposer un itinéraire alternatif dans les plus brefs délais.
Et avec ce GPS, ce n’est pas de l’instantané ! Il lui faut quelques dizaines de mètres pour détecter l’erreur, et proposer un nouveau chemin.

• Le chipset GPS choisi par Tomtom est la puce Broadcom Global Locate 2 BCM4750.
L’implantation de la puce est excellente et offre de très bons résultats.
Le GPS étant à l’air libre puisque monté sur une moto, la réception satellites est optimum.
Néanmoins, puisque ce GPS peut être aussi monté dans une voiture (à l’aide du support optionnel détaillé >>ICI<<), nos tests ont démontré qu’un pare brise athermique d’une voiture peut être « percé » assez facilement.
Le Fix satellites (acquisition des données permettant la localisation GPS) sera considérablement facilité si les éphémérides (en simplifiant: position des satellites dans le ciel) sont téléchargées.
Ces données téléchargeables depuis le logiciel gratuit Tomtom Home intègrent la position des satellites, ainsi que leur dérive pour les 6 jours à suivre.
Chez Tomtom, les éphémérides s’appellent QuickGPSfix;
Cela permet à votre Tomtom de déterminer la position GPS beaucoup plus rapidement ( ± 30-40 secondes contre 2 à 3 minutes normalement).

Nous notons que ce GPS ne dispose pas de connecteur pour brancher une antenne GPS externe.
Ce genre d’antenne peut s’avérer particulièrement utile en utilisation automobile, par exemple, dans les canyons urbains.

Important pour les motards:
Si vous envisagez un voyage de plus de 6 jours, les éphémérides (QuickGPSfix) que vous allez télécharger seront obsolètes dès le 7ème jour.
Cela pourra perturber l’acquisition des satellites et nuire à la rapidité de votre localisation.
Nous vous conseillons donc, pour les déplacements de plus de 6 jours sans accès à un ordinateur où vous pourriez télécharger une mise à jour QuickGPSfix, de ne pas installer ces données et de même les supprimer de votre GPS;
Le Logiciel gratuit Tomtom Home permet de le faire sans aucun risque. Si vous avez des questions à ce sujet, vous pouvez utiliser le forum.

• Pour le stockage de l’application et de la cartographie sur le Tomtom Rider v 4 (4.3 pouces) :
Ce GPS dispose d’une mémoire flash interne de 4 GO (information donnée sous réserve de modification par Tomtom)
Il n’y a pas d’emplacement pour loger une carte mémoire SD ou µSD afin d’augmenter la capacité mémoire.
processeur
chipset-gps
Partie Hardware (matérielle) du Tomtom Rider v4 (4.3 pouces)
hardware
ecran
Désignation des emplacements et connecteurs
emplacement-boutons-connecteurs
• Pour connecter le GPS à l’ordinateur, il faut ouvrir le petit clapet étanche qui se trouve sous le GPS (voir photo animée ci-dessus).
On a alors accès au connecteur mini USB.
Une fois connecté à l’ordinateur (PC ou Mac), le Tomtom Rider (v4) 4.3 pouces est reconnu comme un périphérique de stockage de masse (comme une clé USB).
Pour pouvoir l’utiliser pleinement, il est impératif d’utiliser le logiciel gratuit Tomtom Home à télécharger sur le site www.tomtom.com.
A noter aussi qu’à la 1ère connexion du GPS à l’ordinateur, celui-ci vous proposera automatiquement de le télécharger et de l’installer.

Les mises à jour logiciel / cartographiques / Map Share / sauvegardes / restaurations ... se feront par son intermédiaire.

Un cordon USB est fourni avec ce GPS.
Celui-ci se connecte sous le GPS, dans le connecteur mâle prévu à cet effet. L’autre extrémité du câble se connectera à l’ordinateur.
A noter qu’une fois relié à l’ordinateur, le Tomtom Rider se met à recharger sa batterie interne.
Cependant, pour la recharge, il est conseillé d’utiliser un chargeur secteur 5 volt / 1 ampère. Celui-ci sera plus rapide et plus efficace.
Les liaisons rotules (boules en caoutchouc et pince de serrage) permettent une multitude de réglages possibles, ce qui permet d’orienter l’écran du GPS dans le champ de vision du pilote.

L’insertion du Tomtom Rider v 4 (4.3 pouces) dans le support est très facile. Une glissière guide et cale le GPS.
Pour éviter un retrait accidentel, un bouton permet de verrouiller (par défaut) / déverrouiller le GPS.
Une fois en place, premier constat: c’est du solide !
Rien ne bouge.
La mise en place et le retrait de la pince et du support de GPS se font en un clin d’œil.
Si jamais ces 2 types de montage ne vous satisfaisaient pas, Ram-Mount propose en accessoires (option) un grand nombre de pattes ou dispositifs de montage sur réservoir de liquide de frein, fourche, boulons de serrage, et même des attaches personnalisées à votre modèle de moto:
• Le support de moto pour Tomtom Rider v 4 (4.3 pouces) est de type actif; cela signifie qu’il peut recharger le GPS.

Le dispositif de fixation sur la moto est fourni par Ram Mount.
Cette société américaine s’est spécialisée dans la conception de produits permettant la fixation d'appareils mobiles.
La plupart de la gamme de produits est basée sur une conception brevetée tournant autour d'une boule de caoutchouc et d’un système de fixation mâchoire.
Ram Mounts utilise des matériaux de très haute qualité (matériaux composites, acier, acier inoxydable, caoutchouc, et aluminium) afin de garantir une longévité sans faille.
Nous avons déjà pu tester ces produits pour d’autres GPS Tomtom: voir >>ICI<< .

Ce kit de fixation est composé de:
• 1 base en U pour guidon de vélo / moto / quad
• 1 embase guidon pour fixation poignée avec boule en caoutchouc
• 1 adaptateur pour petit guidon
• 1 petit bras pince pour boule en caoutchouc
• 1 base pour support Tomtom avec boule en caoutchouc
• 1 support actif pour GPS Tomtom Rider v 4 (4.3 pouces)
• Diverses visseries et caches
• 1 clé BTR

Le montage sur la moto est simplissime.
La fixation en U s’adaptera à presque tous les diamètres de guidon des motos.
Malgré tout, si celui-ci est d’un trop gros diamètre ou qu’il est caréné (scooter), vous pourrez utiliser l’embase avec boule sur la cocotte de frein ou d'embrayage.
Support de fixation moto
support-fixation-moto
Ce connecteur d’alimentation se retire très facilement grâce à un petit clip de verrouillage / déverrouillage.
De ce câble, on ne peut regretter qu’une chose: les 2 fils (rouge et noir) apparaissent. Un gainage caoutchouc aurait été un plus judicieux !
Au très long terme (plus de 3 ans d’utilisation), des membres de notre forum Tomtomax nous ont signalé l’apparition de mauvais contacts qui ont nécessité le remplacement du câble.

Revenons au support:
Précédemment, à cause des vibrations +/- importantes en fonction du type de moteur de nos 2 roues (mono cylindre, bi ...), le support des Urban Rider avait un risque de casse (dislocation) si le GPS n’était pas implanté dessus (aucun risque de ce genre lorsque le GPS était sur le support).
Tomtom a revu ce point faible et a consolidé le support du Rider 4.3.

Sur la route, le Tomtom Rider v 4 (4.3 pouces) est très bien maintenu: pas ou peu de vibrations gênantes, même sur routes dégradées, nos tests l’ont démontré.
Même en plein soleil durant des heures d’utilisation, le caoutchouc ne se ramollit pas, la rotule ne montre pas de faiblesse et le GPS ne s’affaisse pas.

Ce montage est fiable, encore plus solide, et a largement fait ses preuves avec les précédentes générations Rider 2nd Édition et Urban Rider.
charge-autonomie-batterie
bluetooth
Le parrainage (pairage) du Tomtom Rider v 4 (4.3 pouces) avec une oreillette Bluetooth se fait très facilement:
• Pour la recharge du GPS, 3 possibilités:
1) soit utiliser un chargeur secteur 5 volts / 1 ampères (fourni): c’est la solution idéale à la maison
2) soit utiliser la connexion à l’ordinateur via le câble USB (fourni): pas idéale car charge lente
3) soit utiliser le support actif de moto avec chargeur intégré (fourni)

Sur sa batterie, bien que Tomtom annonce une autonomie de 6 heures, durant nos tests, nous avons mesuré une autonomie d’environ 4.5 heures en condition de roulage optimum, rétro-éclairage à fond, et Bluetooth activé.
La batterie était neuve et pleinement chargée; Avec le temps, la batterie va perdre en capacité et il sera impossible de tenir aussi longtemps.


• Les Tomtom Rider v 4 (4.3 pouces) sont Bluetooth.
Cela va vous permettre:
1) d’utiliser une oreillette Bluetooth (non fournie) pour entendre les instructions de navigation, les alertes des radars zones de danger,
2) utiliser le kit mains libres pour passer des appels téléphoniques (sous réserve d’avoir un kit oreillette Bluetooth compatible),
3) utiliser le support de voiture (optionnel) avec haut parleur intégré pour entendre les instructions de navigation: voir >>ICI<<

Le Tomtom Rider v 4 (4.3 pouces) est normalement compatible avec tous les kits Bluetooth intercom moto.
Cependant, puisque nous avons relevé des problèmes, nous avons dressé la liste des appareils compatibles ... ou pas.
Nous mettons à disposition cette liste dans le forum Tomtomax, et nous comptons sur vous pour la faire évoluer en fonction de vos retours d’expérience.
haut-parleur-interne
• Test du haut parleur: Pas de haut parleur dans ce GPS.
Si vous souhaitez utiliser ce GPS dans une voiture, et entendre les instructions de navigation, il faudra soit utiliser un kit oreillette Bluetooth, ou utiliser le support de pare brise pour Tomtom Rider testé >>ICI<<
Attention, il existe un modèle spécifique au Rider v 4 (4.3 pouces) et un autre uniquement compatible avec les Rider 2nd Édition et Urban Rider.
Astuce Tomtomax:
Pour ceux qui ne souhaite pas investir dans une coûteuse oreillette Bluetooth, mais qui veulent entendre les instructions de navigation et éventuellement utiliser la fonction kit mains libres, il est possible d’utiliser d’autres produits nettement plus abordables.
Vous retrouvez notre liste d’oreillettes compatibles dans le forum.
Il est possible de naviguer très simplement d’un seul clic vers son domicile, ou vers une liste de favoris (bureau, amis, famille ...) que l’on aura préalablement mémorisée.

De plus, dans la base de données du Tomtom Rider v 4 (4.3 pouces) se trouvent des millions de POI.
Un POI est un point d’intérêt. Les coordonnées GPS des médecins, restaurants, banques, centres commerciaux ... ont été collectées et réunies dans des fichiers utilisables par les GPS.
Le Tomtom Rider v 4 (4.3 pouces) peut ainsi naviguer vers ces millions de POI réunis en quelques dizaines de catégories thématiques.
• L’icône « Planifier un parcours » permet de programmer un itinéraire de sa position GPS actuelle vers un point de destination.
On retrouve alors toute la simplicité du logiciel Tomtom: sélection de la ville, de la rue et du n°.

Cette saisie se fait via un gros clavier virtuel;
Cependant, aussi gros soit-il , il n’est pas adapté avec des gants de motards ! Il faudra donc soit les enlever, soit utiliser un stylet non fourni.
C’est pourquoi, Tomtom propose un clavier type téléphone portable.
Les lettres se sélectionnent par appuis successifs sur les touches.
Les boutons sont suffisamment gros pour être manipulés avec des gants d’hiver. L’utilisation s’avère simple et pratique pour les motards.
planifier-parcours
test-logiciel
Les itinéraires calculés sont plutôt bons, et de loin supérieurs à ce que proposent certains GPS concurrents.

Bien entendu, sur un circuit que vous connaissez parfaitement, le GPS ne vous proposera que rarement votre parcours préféré avec les raccourcis ou astuces que vous avez l’habitude d’emprunter.
Par contre, sur les parcours inconnus, les itinéraires proposés par le Tomtom Rider v 4 (4.3 pouces) sont cohérents. Les routes utilisées sont souvent les meilleures.

Les instructions de navigation sont délivrées avec parcimonie. Elles ne sont pas trop présentes, Juste ce qu’il faut pour ne pas être agacé.
Les voix sont nettes, claires, et parfaitement compréhensibles.


• Voici une fonction que les motards vont adorer: « Parcours sinueux ».
Cette fonction permet d’optimiser le parcours en privilégiant les virolos plutôt que les lignes droites !

Nous avons utilisé cette fonction dans les montagnes d’Auvergne, dans les Cévennes mais aussi en région parisienne et le constat est simple: épatant !
Ce type de parcours permet d’emprunter le réseau secondaire, qui est généralement très généreux en virage de toute sorte.
Cependant, tout n’est pas rose, en effet, ce réseau secondaire n’est pas forcément en parfait état; Vous risquez d’emprunter des routes parfois difficiles pour certains types de machines (sportives, grandes routières ...) à cause de revêtements dégradés, des épingles, des graviers, bouses de vaches, chèvres ...
Heureusement, Tomtom permet de planifier le niveau de routes sinueuses que l’on veut emprunter grâce à un curseur réglable:
Au fur et à mesure de la saisie, le Tomtom propose des choix plus sélectifs pour éviter d’avoir à taper l’intégralité de l’adresse.
Une fois l’adresse saisie, le calcul d’itinéraire commence. Celui-ci est plus ou moins long en fonction de la longueur du parcours.

Petit coup de gueule: A l’heure où tous les GPS Tomtom proposent une reconnaissance vocale, on aurait apprécié pouvoir en disposer sur le Rider.
Cela aurait été un vrai plus et une vrai innovation sur un GPS moto.
Clavier normal AZERTY
Clavier adapté aux gants
Recharge et connexion Bluetooth
charge-et-bluetooth
Le Tomtom Rider v 4 (4.3 pouces) embarque une cartographie d’Europe TeleAtlas contenant en tout 45 pays

Important: Le Rider v 4 (4.3 pouces) dispose d’une cartographie gratuite à vie.
Pendant toute la durée de vie de votre produit, vous pourrez télécharger chaque année au moins 4 actualisations complètes de la cartographie. Vous recevez toutes les mises à jour concernant les changements structurels du réseau routier, les nouvelles adresses et les nouveaux Points d'Intérêt.
Les cartographies embarquées
cartographie-embarquée
Test de la partie logiciel du Tomtom Rider v 4 (4.3 pouces)
test-logiciel
Connexion du GPS à l’ordinateur
connexion-ordinateur
Comme nous vous l’indiquions précédemment, ce support de GPS est actif; Cela signifie qu’il pourra recharger le GPS durant votre périple.
Avec le support et les accessoires, vous trouverez un câble qui sera nécessaire de brancher à la batterie de votre moto / scooter. Il sera nécessaire de placer un fusible (non fourni) si vous n’avez pas de sortie électrique dédiée.
Afin d’éviter tout problème, nous vous conseillons vivement de faire réaliser ce montage par un professionnel qualifié.

Un fois branché à la batterie de votre moto, ce câble s'insère dans le connecteur présent sous le support du GPS:
parcours-sinueux
Bien entendu, avec les parcours sinueux Tomtom, on se résigne alors à avoir une conduite écologique: on ne regarde plus ni le compteur kilométrique, ni la montre !
Seul le plaisir compte.
Avec ce genre de parcours, pensez à prendre vos dispositions: en effet, il est peu probable que vous rencontriez sur votre chemin une station service. Tomtom anticipe d’ailleurs le problème, et vous proposera assez facilement de naviguer vers une pompe à carburant.

Voici quelques exemples de parcours avec les différents niveaux de routes sinueuses:
Niveau 3: Routes secondaires au minimum
Niveau 2: Routes secondaires en position médium
Niveau 1: Routes secondaires au plus fort
On constate que:
1) Le niveau 3 de routes secondaires est presque identique à celui d’un itinéraire normal (icône « Planifier un parcours »); Les grands axes sont empruntés privilégiant les grandes et belles courbes. Seules les autoroutes (gratuites ou payantes) sont ignorées.
2) Le niveau 2 des routes secondaires est un compromis intéressant entre les belles courbes et les virolos serrés.
3) Le niveau 1 des routes secondaires (le plus intrusif) privilégie clairement les virolos serrés, les lacets; Vous allez emprunter les routes communales que seuls les locaux connaissent. Attention aux chèvres, vaches et tracteurs que vous pourriez croiser !


• Nouveau menu extrêmement important: « Gérer les itinéraires »:
Pour beaucoup, la moto est un loisir. Pour d’autres, ça peut être un outil professionnel.
Nous allons donc pouvoir utiliser le Tomtom Rider v 4 (4.3 pouces) pour nous guider vers un ou plusieurs points de passage obligé dans un parcours.
Ce menu « Gérer les itinéraires » va nous permettre de naviguer de point en point grâce à des road-book que l’on peut télécharger à loisir et généralement gratuitement sur le net.
On aura aussi la possibilité de les créer manuellement sur le GPS, ou via un logiciel gratuit comme les excellents Tyre (fourni avec le GPS) et ITN Converter.

Dans le menu dédié à cette fonctionnalité, on a la possibilité de charger un road-book parmi ceux que l’on aura importés ou créés;
De là, une synthèse de l’itinéraire apparait, et on peut commencer la navigation vers le 1er point de passage, ou vers un des autres au choix (les points de passage précédents ne seront alors pas inclus dans l’itinéraire; Cette fonction est intéressante si on souhaite raccourcir le road-book).
gerer-les-itineraires
En cours de navigation, on peut « zapper » un point de passage ou revenir en arrière d’un simple clic sur un menu facilement accessible:
Dernier point intéressant qui existait dans le Tomtom Rider 2ème Édition mais qui avait disparu sur le Urban Rider: il est possible de transférer les road-books entre 2 GPS Rider v 4 (4.3 pouces) ou Rider 2ème Édition via les ondes Bluetooth.
C’est plutôt sympathique de pouvoir naviguer ensemble et de se relayer à la place d’« ouvreur ».
Au jour de notre test, c’est la version logiciel 9.500 qui équipe notre appareil.

Tomtom a simplifié et a tenté d’optimiser l’interface logiciel.

En cliquant sur l’écran, on découvre trois grosses icônes de fonctions principales, et une petite barre d’icônes dans la partie basse pour accéder aux menus avancés.
1er constat: Cette petite barre de menu n’est pas trop  adaptée aux motards: les gants (d’été et surtout d’hiver) empêchent un appui précis.
Cependant, du fait de la taille de l’écran (4.3 pouces), les appuis sont plus aisés que sur le Urban Rider qui lui possède un écran plus petit (d’où de plus petites icônes).
Comparatif de 3 générations de Tomtom Rider:
Tomtom Rider 4
Tomtom Urban Rider
Tomtom Rider 2
menu-options
•  Statistiques du trajet:
Ce menu permet d’avoir des informations sur le parcours:
statistique-trajet
• La Correction de carte aussi appelée Map Share™ permet aux utilisateurs de retoucher (corriger) leurs cartes instantanément, et de bénéficier des améliorations apportées par d’autres utilisateurs.
Dés qu’une synchronisation (connexion à l’ordinateur) est faite via le logiciel gratuit Tomtom Home, les modifications que vous avez apportées seront automatiquement envoyées chez Tomtom et redistribuées à tous les utilisateurs.
L’utilisation du Map Share est très aisée, les corrections de carte se font très facilement.

Cela fait maintenant 4 ans que le Map Share est en service, et notre avis est mitigé sur ce service !
Tomtom nous annonce plusieurs milliers de corrections apportées sur les cartographies, mais il nous est impossible de pouvoir les visualiser afin de les vérifier (que ce soit sur votre GPS Tomtom ou sur www.tomtom.com ) !
Néanmoins, nous avons pu constater que certaines des corrections transmises par nos soins, via la procédure décrite ci-dessous, avaient bien été appliquées sur notre GPS de test lors d’une mise à jour Map Share.

Il est ainsi possible de modifier soi même:
map-share
• Bloquer / Débloquer une rue
• Inverser le sens de circulation
• Modifier le nom d’une rue
• Modifier des directions d’un virage
• Modifier la vitesse maximum d’une route
• Ajouter un Point d’Intérêt manquant
• Modifier (voir supprimer) un Point d’Intérêt
• Signaler à Tomtom l’existence de: rond-point, entrée/sortie d’autoroute, rue manquante ou inexistante ...
Afin d’éviter toute dérive, Tomtom a mis en place des gardes fous afin de ne pas intégrer des fausses corrections !
Benoît Simeray, ancien cadre dirigeant chez Tomtom, nous explique dans cette interview vidéo le fonctionnement du Map Share, et des gardes fous qui ont été mis en place.
• Les Préférences du menu abrégé vous permettent de personnaliser l’icône qui est incrustée en mode navigation.
En appuyant sur cette icône, vous pouvez avoir accès directement à certaines fonctions du GPS.
A noter qu’il est par exemple possible de naviguer d’un seul clic vers les stations services, de mémoriser un radar, ...
preferences-menu-abrege
• Petit gadget sympathique, Tomtom vous offre la possibilité de personnaliser l’icône de position lors de la navigation, ou l’image au démarrage et de fermeture du GPS.

A noter que Tomtomax vous propose dans son forum des centaines d’icônes 100 % gratuites.
icone-navigation
• Les Alertes de sécurité permettent au Tomtom Rider v 4 (4.3 pouces) de disposer d’une alerte visuelle de survitesse:
Les cartographies embarquées connaissent les vitesses maximum d’u grand nombre de routes (à noter que nous avons relevé beaucoup d’erreurs, mais celle-ci sont dirigeables via le Map Share que nous avons détaillées plus haut dans ce test).
Si on dépasse la vitesse maximum de la route, la vitesse instantanée indiquée par le GPS passe en rouge. Si vous disposez d’une oreillette Bluetooth, vous pouvez aussi paramétrer le GPS pour avoir en plus une alerte sonore.
Le seuil de tolérance par rapport à la vitesse maximum autorisée de la route est non paramétrable ! C’est une vraie déception.
Tomtom a pré-réglé ce seuil à +/- 10 % de la vitesse max, les deux vitesses se retrouveront avec un fond rouge.
Exemple: vous êtes alerté à 56 km/h si la vitesse max est 50 km/h.
alertes-securite
• Test du IQ Routes:
Cette technologie (transparente pour l’utilisateur) est basée sur la vitesse moyenne réelle sur les routes à un jour et une heure donnée, et non sur celle correspondant aux limites de vitesses autorisées.
Elle prend en compte tous les facteurs qui peuvent influencer le temps nécessaire pour arriver à destination, notamment les feux de signalisation, les détours, les descentes et les ralentisseurs.

Cette technologie est issue de la collecte d’informations provenant de façon anonyme par les millions de clients Tomtom. Les milliards de kilomètres ont été analysés pour obtenir des vitesses moyennes très précises sur chaque route, en fonction du jour de la semaine, et du moment de la journée.

L’IQ Routes affine encore ces moyennes en intégrant non plus des tranches horaires, mais en partitionnant chaque heure.

L’IQ Routes ne permet pas forcement d’arriver à destination plus rapidement; En effet, les nouveaux algorithmes de calcul d’itinéraire additionnés aux données IQ Routes permettent d’optimiser l’itinéraire en fonction de l’état de la route et du moment de la journée: il est évident que la fluidité de circulation d’un parcours empruntant le périphérique parisien le dimanche matin ne sera pas le même que le lundi matin, qui sera lui même différent si vous l’empruntez à 11h00 !
Le IQ Routes est capable de faire la différence.

Bien entendu, un accident sur la chaussée n’est pas prévisible; Un dispositif d’information trafic est donc indissociable d’une solution de navigation performante et fiable.
Hélas, sur le Tomtom Rider v 4 (4.3 pouces), il n’est pas possible de recevoir l’info trafic que ce soit via un téléphone portable ou via un récepteur RDS-TMC.

Après des dizaines de tests de parcours, on peut se rendre compte que les itinéraires proposés sont cohérents en fonction de l’heure et de la journée.
Les itinéraires sont optimisés en fonction des vitesses moyennes de circulation.
On se rend compte qu’ils correspondent parfois aux itinéraires qu’empruntent les habitués ou riverains (au grand dam de ceux-ci !)

Notre expérience sur plusieurs mois d’utilisation nous montre qu’il est très difficile de se faire un avis ferme sur cette technologie.
On remarque que les itinéraires diffèrent, mais sont-ils pour autant plus fiables ?
Une chose est sûre: les heures d’arrivée sont bien plus réalistes avec IQ Routes que sans.
iq-routes
Contrepartie du système : les millions d’informations nécessaires aux IQ Routes ralentissent fortement la vitesse de calcul d’itinéraire: voir >>ICI<<

Important pour les motards:
Vous le savez, les motards peuvent se jouer assez facilement des embouteillages;
Si vous le souhaitez, afin d’accélérer le calcul d’itinéraire (et surtout le recalcul d’itinéraire en cas d’erreur de direction), il est possible de désactiver l’IQ routes.
Pour ce faire: Menu principal / Options / Préférences de planification / IQ Routes / Désactiver
Vous gagnerez alors de précieuses secondes (voir minutes) dans vos calculs d’itinéraire.


• Les menus avancés du Tomtom Rider v 4 (4.3 pouces) permettent de personnaliser son GPS.
En dessous des 2 grosses icônes « Planifier un parcours » et « Explorer carte » se trouve une barre bleue avec différentes fonctions basiques mais indispensables.
Comme nous le disions plus haut dans ce test, cette barre de menu n’est pas adaptée trop aux motards du fait de la petite taille des icônes: Avec des gants, il est très difficile d’appuyer sur le bon bouton.
• Test du Advance Lane Guidance:
que l’on pourrait traduire par « Guidage avancé sur changement de voie » vous offre davantage de clarté quand vous traversez une intersection difficile sur autoroute, en vous affichant à l'avance la voie sur laquelle le conducteur doit se placer.
Une modélisation photo réaliste 3D est alors affichée sur l’écran du GPS Rider v 4 (4.3 pouces).
Cette modélisation (image) est fixe ! Une flèche verte clignote pour indiquer la voie à emprunter. Vous pouvez aussi visualiser la distance qui vous sépare de l’intersection complexe.
On retrouve aussi les panneaux de signalisation routière, de la même couleur que celle utilisée sur les routes.
Sur le terrain, lors de notre test, nous avons pu constater  que le nombre de voies est respecté.
Lorsque la route compte 2 ou 3 voies + la bretelle de sortie, elles sont correctement modélisées sur l’image.
A ce jour, et selon Tomtom, 95 % des sorties d’autoroutes sont modélisées.

Après plusieurs mois d’utilisation sur le terrain, il s’avère que le ALG (Advance Lane Guidance) est une aide intéressante, mais pas indispensable.
Par moment, ça aide, par moment, ça déroute.

Sur le Tomtom Rider v 4 (4.3 pouces), le Advance Lane Guidance ( ALG) n’est pas débrayable.
Cependant, d’un simple clic sur l’écran du GPS, Il est possible aussi de revenir en mode 3D ou 2D normal.
Cliquez sur l’image pour agrandir
alg
• arrêter et remettre le son,
• accéder aux réglages avancés: changement de la voix de navigation, choix de la langue, gestion des adresses mémorisées (appelées « Favoris ») comme votre domicile, vos amis, votre lieu de travail ...
• voir la cartographie (comme une carte papier)
• revenir en mode navigation libre (là où l’on voit la carte avec son icône qui représente sa position GPS).
Les menus avancés (icône Options) permettent d’avoir accès aux différentes fonctionnalités qu’offre ce GPS.
Parmi les nombreux menus avancés, on peut remarquer:
demarrer-enregistrement
aidez-moi
•  Aidez Moi:
Cette fonction est très utile en cas d’accident.
Cela permet au conducteur d’avoir accès très rapidement à des informations permettant de connaître instantanément sa position GPS (nom des rues, croisement, ville, coordonnées GPS ...) pour aviser si nécessaire les secours.
Vous disposez aussi d’une liste de services d’assistance comme les hôpitaux, médecins dentistes, pharmacies, commissariats, garages ...
Vous avez la possibilité de les appeler (le n° de téléphone vous est communiqué), ou d’être dirigé (navigation) vers ceux-ci.

• Le Tomtom Rider v 4 (4.3 pouces) disposent d’une base de Zones de Danger pré-chargée.

Nota: incompréhensible: Tomtom utilise la même icône pour les Zones de Danger que pour les Alertes de Sécurité ! Ça prête à confusion: pas top !

 

Suite au décret gouvernemental du 03 janvier 2012 interdisant l’usage des « avertisseurs de radars », Tomtom a décidé de ne plus proposer cette fonction.

La Société Hollandaise a donc remplacé cette fonction par une autre cette fois ci légale: l’avertissement de Zones de Danger

 

Qu’est-ce qu’une Zone de Danger ?

Une Zone de Danger est une portion de route avec un point d’entrée et un point de sortie.

Dans cette portion de route peut se trouver un événement: lieux accidentogènes, virages dangereux, écoles ... et radars fixes, mobiles, de feu rouge ...

Le présence de radars n’est donc pas systématique.

 

Les sections de voies dangereuses représentent :

• 4 km sur réseau autoroutier

• 2 km hors agglomération

• 300 mètres en agglomération

 

A l’utilisation sur la route:

Le signalement est plutôt succinct !

A une distance respectable et aléatoire du point sensible (lieux accidentogènes, virages dangereux, écoles ... et bien sur radars fixes, mobiles, de feu rouge ...), une alerte sonore et visuelle retentie.

Aucun indice visuel sur la nature du risque, ni de distance restante de la longueur de celle-ci.

Il vous appartiendra d’être vigilant à toutes les natures de danger.

Éventuellement, vous avez la possibilité de paramétrer le GPS pour qu’il vous alerte en cas de dépassement de vitesse.

Nous avons détaillé cette fonctionnalité >>ICI<<.

 

A noter que des radars sont en constante installation. Pour avoir une base de zones de danger à jour, il vous sera nécessaire de souscrire à un abonnement payant disponible sur le site de Tomtom ou via le logiciel gratuit Tomtom Home.

zones-de-danger-tomtom
Important:
Si cette base de Zones de Danger Tomtom ne vous satisfait pas, sachez que Tomtomax en propose une de très grande qualité, entièrement légale puisque répondant aux obligations gouvernementales, et bien sur 100 % gratuite.
Vous trouverez tous les renseignement sur notre base de Zones de Danger >>ICI<<
test-sur-route
Sur la route, le Tomtom Rider v 4 (4.3 pouces) tient toutes ses promesses.
La qualité de navigation est conforme aux standards de la marque. Le défilement des images est relativement fluide (3 images par seconde).

L’écran est suffisamment lumineux pour avoir une bonne visibilité de ce qui se passe.
Les 4.3 pouces (10.9 cm) de diagonale de celui-ci permettent d’avoir une meilleure perception de la route que sur le Tomtom Urban Rider (écran de 3.5 ").
Le support Ram Mount est vraiment excellent:
Il est très facile à mettre en place, permet une orientation du GPS idéale, et cerise sur le gâteau, offre une fixation fiable et sécuritaire.
En roulant, que ce soit sur un billard ou sur route dégradée, à basse ou haute vitesse, le GPS ne vibre pas du tout: c’est un vrai bon point.
Les instructions de navigation et divers avertissements de survitesse, zones de danger (radars) ... se font bien entendre jusque 130 km/h (dépendra aussi de la qualité de votre kit oreillette Bluetooth).
Le Tomtom Rider v 4 (4.3 pouces) n’inonde pas d’informations inutiles et soûlantes.

Tout en roulant, il est aisé de rentrer dans les menus, et de réorienter votre navigation vers un des points de destination de vos road-books, ou vers une station service.
Le Tomtom Rider (v4) 4.3 pouces vous permettra de téléphoner en conduisant votre moto.
Nous déconseillons fortement d’utiliser cette fonction:
Pourquoi ?
Dès que la sonnerie retenti, la concentration du conducteur est détournée de la route.

Les conducteurs qui téléphonent au volant (et encore plus vrai au guidon) ont 5 fois plus de risque d’avoir un accident et le sur-risque existe toujours avec une oreillette ou un kit mains libres (4 x plus de risque d’accident).

Téléphoner au volant change votre comportement sur la route :
• Diminution des contrôles dans vos rétroviseurs et des angles morts ;
• Tendance à zigzaguer et à mordre la ligne ;
• Moindre attention portée à la signalisation et aux autres usagers (ex : ne pas s’arrêter au passage piéton) ;
• Augmentation du temps de réaction (de 30 à 70%).
Pour la qualité du son, cela dépendra du kit oreillette Bluetooth que vous possédez.
Durant nos tests, avec les kits Scala Rider G9 et Schuberth SRC-System, le son est très correct.
Les correspondants entendent convenablement nos paroles (et ce jusque jusqu’à 80 - 90 km/h).

Astuce Tomtomax:
Il est possible d’utiliser une oreillette Bluetooth compatible pour exploiter la fonction kit mains libres: voir >>ICI<<.
kit-mains-libres
Test du kit mains libres du Tomtom Rider v 4 (4.3 pouces)
kit-mains-libres
Le menu téléphone vous permettra alors de téléphoner vers vos différents correspondants:
Accessoirement, téléphoner au volant / guidon vous expose à 135 € d’amende et à un retrait de 3 points sur votre permis de conduire (Article R412-6-1 Code de la Route).
Concernant le kit mains libres, son usage n’est pas interdit par le Code de la route. Toutefois un conducteur qui n’est pas en mesure d’effectuer « commodément et sans délai les manœuvres qui lui incombent » alors qu’il utilise son kit mains libres pendant la conduite peut se voir verbaliser sur le fondement de l’article R412-6 (amende de 35€ mais aucun retrait de points) (jurisprudence de 2003).

A l’arrêt, pas de soucis, vous pouvez utiliser le kit mains libres du Tomtom Rider v 4 (4.3 pouces):
Pour téléphoner, il faut bien entendu une oreillette microphone Bluetooth compatible.
Puisque celle ci n’est pas intégrée dans le conditionnement, il vous faudra vous en procurer une.
Afin de ne pas acheter un produit non compatible, Tomtomax vous propose une liste d’oreillettes testées par nos membres dans le forum Tomtomax.

Le parrainage se fait en deux temps:
1) le parrainage du GPS avec l’oreillette Bluetooth
2) le parrainage du GPS avec le téléphone Bluetooth

C’est le GPS qui centralise toutes les commandes.
Vous avez aussi la possibilité d’importer votre répertoire téléphonique dans le GPS.
Test sur route du Tomtom Rider v 4 (4.3 pouces)
test-sur-route
voix-navigation-tts
Grosse déception, ce GPS n’intègre pas de voix de navigation synthètiques TTS (Text To Speech).
Ces voix donnent le nom des rues et surtout des villes.
C’est vraiment dommage car cette fonctionnalité (maintenant présente dans tous les GPS) simplifie la navigation.


Service Live:
Ce Tomtom Rider v 4 (4.3 pouces) ne dispose pas des Services Live, et c’est une grosse déception pour un GPS Tomtom moderne !
Il vous sera donc impossible d’avoir accès aux informations trafic, météo et zones de danger en temps réel (Zones de danger mobile ex-radars mobiles).
Pourquoi cette absence ?
En y réfléchissant un peu, ça peut se comprendre (en tout cas pour le HD Traffic): Les motards se jouent très facilement des embouteillages (remontée de file, dépassement, ...).
De là, les informations reçues par le HD Traffic ne représentent plus forcement l’itinéraire le plus judicieux, puisque le GPS essayera, dans la mesure du possible, de les contourner.
De plus, les informations que votre GPS transmettrait au serveur Tomtom concernant l’état de circulation seraient fossées, et non représentatives du flux et de la densité de circulation réels.
services-live
• « Démarrer l’enregistrement » permet comme son nom l’indique d’enregistrer un itinéraire que vous allez parcourir.
Le GPS va enregistrer des points de passage de façon régulière.

Une fois enregistré, vous pouvez le visualiser sur Google Map, le transformer pour en faire un road-book, et pourquoi pas le partager avec vos amis ou communautés.
Les plus:
• Conception très solide
• Écran très lumineux
• Excellent support Ram Mount
• Aucune vibration du GPS en roulant
• Autonomie de la batterie
• Simplicité d’utilisation du logiciel
• Routes Sinueuses: un régal
Les moins:
• Temps de calcul d’itinéraire trop long sur gros parcours
• Pas de voix de synthèse TTS
• Pas de reconnaissance vocale
• Pas de services Live
• Design (look) vieillot
• Prix
On aurait adoré un tout nouveau GPS dédié aux motards: nouveau look, encombrement moindre, et nouvelles fonctionnalités.
Hors, il faut bien avouer que ce n’est pas le cas.

En voyant le Tomtom Rider v4 (4.3 pouces), on reconnaît tout de suite la parenté avec le Urban Rider qui lui même était le clone du Rider 2ème Édition qui lui même était le frère jumeau du tout 1er Rider sorti il y a presque 8 ans !
Question design, ce GPS n’est plus dans l’ère du temps et c’est vraiment dommage.
C’est surtout pénalisant lorsque vous garez votre moto, et que vous devez enlever le support et le GPS pour éviter de vous le faire voler. C’est à ce moment là que vous prenez conscience de l’encombrement de l’ensemble.

On regrette aussi que Tomtom n’ait pas inclus dans le Tomtom Rider v4 (4.3 pouces) les toutes dernières technologies de la marque: voix de synthèse indiquant le nom des rues et des villes, et aussi les services Live.
Certes, le HD Traffic n’est pas fondamentalement indispensable pour un motard, et la fonction Tomtom Place (recherche de POI, de lieux, de commerces ...) n’est pas encore au point. Mais toujours est-il que nous aurions bien aimé en profiter.

Coté logiciel, Tomtom l’a affiné pour amener l’essentiel dès le 1er niveau de menu.
Les 3 fonctions phares sont facilement accessibles (Naviguer vers une destination, Naviguer en privilégiant les routes sinueuses, et la navigation à partir d’un road-book.
La petite barre de menu dit « réduits » est plus facilement manipulable du fait de la taille d’écran plus grande que sur les Urban Rider (écran de 3.5 pouces).
Cependant, quel dommage aussi que Tomtom n’est pas développé une reconnaissance vocale pour ce GPS ! Cela nous aurait tellement simplifié la vie !
Le logiciel est simple d’utilisation, et les parcours proposés sont plutôt bons (sauf à de rares exceptions où nous n’avons pas compris ce que  veut nous faire faire le GPS ! »).
La navigation en privilégiant les routes sinueuses est excellente (en tout cas sur les parcours en Auvergne dans les Cévennes et en Île de France où nous l’avons testé: quel plaisir nous avons pris en empruntant ces petites routes !!!).
Quand à la gestion des road-books, elle est simplissime, et ouvre les portes à des navigations planifiées tranquillement depuis son chez soi en privilégiant tous les points de passage obligés.

Inutile de changer ce qui est bien, Tomtom a conservé l’ensemble fixation/support Ram Mount qui est une vraie réussite. C’est un vrai gage de qualité, de fiabilité et de durabilité.

Dernier point et certainement le plus important:
Nos nombreux tests ont mis en évidence que pour avoir une bonne navigation en moto, l’utilisation d’une oreillette Bluetooth pour entendre les instructions de vocales est indispensable.
Sans oreillette, on a tendance à rester trop longtemps l’œil rivé sur l’écran, ce qui nous déconcentre de l’environnement routier. Et en moto, l’erreur ne pardonne pas !!!
C’est pourquoi, nous vous conseillons plus que vivement d’acheter une oreillette Bluetooth compatible. Dommage que Tomtom ne la fournisse pas en série.

Pour conclure, ce Tomtom Rider v4 (4.3 pouces) est un bon GPS, très robuste, performant et parfaitement adapté aux besoins des motards, mais qui n’est au final qu’une petite évolution de l’Urban Rider.
A l’heure du choix, basculer d’un Tomtom Urban Rider vers le Rider 4 n’aura pas grand intérêt. Par contre, sauter le pas d’un Rider 1 ou 2 vers le Rider 4 est un bon choix.
On regrette néanmoins le prix « haut de gamme » du Rider v4 (4.3 pouces), mais que Tomtom essaye de justifier par la présence de l’écran plus grand, du support actif (c’était auparavant une option à 65 €), et de sa cartographie à vie.

Le Tomtom Rider (v4) 4.3 pouces est vendu 399.00 € sur le site de Tomtom
Forum Tomtomax.
Retrouvez les avis des membres de notre communauté dans le Forum
Tomtom nous annonce fièrement que le Rider v 4 (4.3 pouces) est étanche, et qu’il respecte la norme IPX7.
Qu’à cela ne tienne, Tomtomax l’a vérifié en procédant à un test simulant un orage violent et prolongé.
Mise en place du GPS sur son support, jet de douche puissance maximum orienté vers l’arrière du GPS pour respecter le sens de roulage:
test-etancheite
Il est possible d’utiliser ce GPS dans une voiture moyennant l’achat d’un support Bluetooth de pare-brise.
Ce support dispose d’un haut parleur intégré, et communique avec le GPS en connexion Bluetooth.
Retrouvez notre test complet de ce support >>ICI<<.
Attention: le support de voiture est spécifique au Rider v 4 (4.3 pouces) ! Un autre modèle existe pour les Urban Rider et Rider 2.
support-voiture
Test d’étanchéité du Tomtom Rider Rider v 4 (4.3 pouces)
test-etancheite
Après 30 min de ce traitement extrême, le Tomtom Rider v 4 (4.3 pouces) fonctionne toujours à la perfection !

Durant nos tests sur routes, nous avons roulé sous une pluie pendant plus de 2 heures, et le Rider v 4 (4.3 pouces) n’a pas montré de signe de faiblesse.
Le support actif du GPS n’a pas non plus souffert, et la charge du GPS fut maintenue.

On peut en conclure que le contrat est respecté: Ce GPS est donc bien étanche.

Cependant, l’expérience du Tomtom Urban Rider nous montre qu’à la longue, les contacts du support et du GPS s’oxydent un peu. Il est donc nécessaire de les nettoyer de temps en temps.
Le Tomtom Rider v 4 (4.3 pouces) dans une voiture
support-voiture
Conclusion
conclusion
anticipation-virage
Un point important que nous avons remarqué depuis de nombreuses années en utilisation moto avec les Rider et maintenant avec le Rider 4:
Grâce à ses cartographies fiables et bien modélisées, le Rider v 4 nous permet d’appréhender les routes plus sereinement.
En effet, lorsque l’on roule en montagne ou sur des routes escarpées où on a peu de visibilité, le Tomtom Rider 4 (4.3 pouces) va permettre de mieux anticiper les dangers de la routes tel que:
• les épingles serrée,
• les virages secs,
• les rayons de courbures des virages.

Cela nous permet de ralentir suffisamment, et de ne pas mettre notre vie en danger inutilement.
Certes, il ne faut pas se reposer intégralement et systématiquement sur ce système, mais il faut bien avouer que cela apporte une vrai aide à la conduite.
On peut appeler ça de la sécurité active.
stockage-memoire-interne
gpsquickfix
Copyright © 2007-2013, Tomtomax. Tous droits réservés.
Tomtomax est une association de loi 1901 déclarée en Préfecture

Comparer aux autres Tomtom

Tomtom Rider v4 (4.3 pouces)

Général

 

Fabricant

Tomtom

Fonction primaire

Automobile

Prix (au lancement)

399 €

Mise en vente

Mars 2013

Référence produit

 

Dimensions

 

Largeur x hauteur x prof

130 x 101 x 53 mm

Poids

350 gr

Écran

 

Type

LCD couleur

Écran tactile

Oui

Résolution

480 x 272 pixels

Taille

4.3 pouces (10.9 cm)

Nombre de couleurs

64000

Luminosité

 

Interne

 

Fabricant CPU

Samsung

CPU

380 Mhz

Ram

64

Mémoire interne stockage

Mémoire flash 4 Go

Haut parleur interne

Non

GPS

 

Chipset

Broadcom Global Locate 2

BCM4750

Nombre de canaux

20

QuickGPSfix

Oui

Antenne interne

Oui

Software & cartes

 

OS

Tomtom

Application (au lancement)

Tomtom 9.500

Forunisseur de cartes

TeleAtlas

Régions fournies

Europe 45 pays

Version carte au lancement

900

Garantie d’actualisation carte

Cartographie gratuite à vie

Alimentation

 

Batterie

Lithium-polymère

Capacité

 

Autonomie (annoncée)

6 heures (testée 4.5 heures)

Connections

 

Type d’alimenation

220v & 12/24v

Rechargement via

Secteur / allume cigare

USB via station d’acceuil

Non

Kit Mains Libres

Oui

Sortie Audio

Non

Sortie Ipod

Non

Sortie microphone externe

Non

Transmetteur FM

Non

Haut parleur externe

Non

Antenne GPS externe

Non

Module info-trafic RDS/TMC

Non

Contenu du packaging

 

Unité centrale (GPS)

Oui

Support moto

Oui

Station d’acceuil USB

Non

Câble USB

Oui

Chargeur maison

Oui

Cordon allume-cigare

Non

CD-Rom d’installation

Non

Microphone externe

Non

Télécommande

Non

Housse

Non

Fonctionnalitées

 

Bluetooth

Oui

Capteur de luminosité

Non

EPT

Non

Advance Lane Guidance

Oui

IQ Routes

Oui

Info-traffic

Non

Kit mains libres

Oui (si oreillette Bluetooth)

Lecteur mp3

Non

Album photo

Non

Voix Text-to-Speech

Non

Spécial

 

Étanche

Oui (norme IPX7)

Donation Paypal
Pour faire vivre Tomtomax afin que l’on puisse continuer à vous proposer des tests impartiaux et de qualité:
Tomtomax est une association de loi 1901 déclarée en préfecture et qui est dirigée par des bénévoles.